La Wifsa par Fernand Fedronic et Cathy Galière.

June 11, 2020

 

Interview WIFSA : Cathy Galière et Fernand Fedronic : L’inline Artistique en 2020 !

 

(Suite à l’article de 2015)

 

Pouvez-vous nous parler de votre statut à la Wifsa ? Quels rôles jouez-vous ?

 

 

Fernand : Tout d’abord je suis très flatté de cette première interview sur la situation de l’Inline. Je regrette seulement qu’elle n’intervienne que dans ma 7ème année de présidence de la World Inline Figure Skating Association (WIFSA). Etant donné ma position, je répondrai donc au nom de la WIFSA à vos questions.

A la fin des années 80 et de ma carrière de compétiteur sur glace (Champion de France, Champion d’Europe et médaillé de bronze mondiale en figures, vice champion du monde professionnel) j’ai commandé ma première paire de roller en ligne. Mais je n’ai pas poussé l’expérience très loin. Ce n’est pas le cas de Cathy Galière qui fut la pionnière en ce domaine et qui est à l’origine entre autres de notre mouvement. Je n’ai adhéré à la WIFSA qu’en 2012.

En 2014 j’ai été élu président de la WIFSA tout en continuant ma fonction de juge technique international sur glace (depuis 2005).

 

Cathy : Alors je fais partie du comité technique. Nous sommes trois, nous réfléchissons aux règlements ISU, nous l’adaptons au inline. Ceci dit le règlement WIFSA est pratiquement identique au règlement ISU pour la simple et unique raison, c’est que le inline est similaire techniquement au patinage sur glace.

 

Quelle est la situation de la discipline aujourd’hui en 2020 ?

 

Fernand : Le patinage sur roller en ligne, comprenant l’artistique (ou patinage libre), la danse solo et en couple, le patinage synchronisé et le Chorus (Ballet ou Groupe) ne sont représentés que par notre association mondiale, la WIFSA.

Actuellement, nos disciplines sont légèrement en sommeil étant donné la pandémie du Corona virus. Cependant il est magnifique de voir avec les messages et vidéos que je reçois, la grande motivation de nos pratiquants. Notre dernière compétition internationale de la saison a eu lieu en Irlande courant février. Nous espérons les reprendre avant la fin de l’année…

 

Cathy : Elle se développe de plus en plus ! Nous devions avoir 450 patineurs au 10° Mondial (Varsovie) contre 350 environ l’an passé.

 

Existe-t-il une « fédération française d’inline artistique » ?

 

Fernand : Je déplore le fait qu’il n’y ait pas de fédération française spécifique pour le Inline artistique. Nos disciplines seraient beaucoup plus développées et mieux défendues. Il n’y a pas non plus de fédération internationale spécifique pour le Inline.

Pendant des années, voir décennies, le Inline a été étouffé. En réaction, cela a permis à la WIFSA d’être créée. Cathy Galière et Jean-Pierre Faugère en connaissent l’histoire puisqu’ils l’ont vécu tout deux.

 

Cathy : Malheureusement non, nous sommes rattachés à la FFRS et à la FFSG

 

Quelles sont les compétitions accessibles pour les patineurs inline en France ? à l’international ?

 

Fernand : Nos compétitions, internationales pour la plupart et principalement pour le moment en Europe, sont accessibles à toute personne, quelque soit le niveau, l’âge, le genre, la nationalité, car notre unique dessein est la pratique sportive dans un cadre juste et équitable. Pour cela, nous avons 4 divisions, toutes les catégories d’âge et un règlement voté démocratiquement par les acteurs de nos disciplines. L’équité et le confort de tous sont des valeurs incontournables pour moi.

Même notre championnat du monde, le World Open est ouvert à tous.

 

Cathy : L’open de France, L’open de Paris. Tous les autres opens internationaux (Venise, Kiev, Cork etc.…).

 

Comment les compétitions WIFSA sont-elles actuellement jugées pour l’inline ?

 

Fernand : Nous évaluons nos compétiteurs de la même manière que le patinage sur glace. Il faut dire que la technique, les figures, mais également la culture de nos deux sports sont très proches.

 

Cathy : Les compétitions sont jugées sous l’effigie du règlement ISU. La plupart du temps ce sont des juges de l’ISU qui jugent nos compétitions.

 

Soutenez-vous le patinage adulte (+25 ans) et les patineurs qui veulent participer sans être dans la catégorie Elite ?

 

Fernand : Les patineurs adultes, débutants ou avancés, sont les bienvenus. A chacun leur division !

 

Existe-t-il un diplôme pour être entraineur spécifique à l’inline en France, à part le BEF artistique (qui ne prends pas en considération les caractéristiques de l’inline) ?

 

Fernand : Il n’y a pas de diplôme spécifique pour l'inline.

 

Savez-vous combien en moyenne, de patineurs, participent aux compétitions inline en France ? à l’international ?

 

Fernand : Lors de l’Open de France à Toulouse nous avons une centaine d’inscriptions et 380 au dernier World Open.

 

Qu’en est-il de la collaboration avec la FFRS et la World Skate?

 

Fernand : Une collaboration avec la FIRS/World Skate était en cours en 2016 et 2017 mais apparemment les dés étaient pipés et nous n’avons pas obtenu les conditions promises. Pendant cette même période nous avons donc étendu cette collaboration avec la FFRS. Nous n’avons pas été reçu avec grand enthousiasme.

 

En 2018 la World Skate a décidé d’appliquer de nouveau la vision du Quad au Inline et nous avons l’impression d’avoir été roulé dans la farine.

La FFRS a repris contacte il y a quelques mois mais nos membres ont voté à la quasi unanimité de ne pas remettre le couvert. Chat échaudé craint l’eau froide, comme on dit.

 

Cathy : Elle est inexistante. Fernand avait réussi à collaborer avec eux pendant trois (deux ?) ans ... Fernand avait accompli un travail extraordinaire ! Grâce à ses compétences (Juge international et spécialiste technique ISU) Il leur a ouvert les voies d’un système plus juste que l’ancien système de notation.

 

Est-ce qu’une collaboration avec la FFSG est-elle encore possible ?

 

Fernand : Jusqu’à présent la FFSG nous soutient. Il est vrai que de nombreux patineurs Inline pratiquent aussi ou majoritairement sur glace car les deux sont complémentaires.

 

Cathy : Je ne sais pas, il faudra voir cela avec la nouvelle présidente.

 

Que pensez-vous du règlement Roll Art ?

 

Fernand : Inspiré du système glace. Le programme bien utilisé devrait permettre un peu plus de transparence que leur mode précédant de jugement. C’est dommage qu’il y ait eu blocage complet quand à son adaptation aux valeurs du Inline. Le programme informatique est une chose, le facteur humain en est une autre.

 

Cathy : Je pense qu’au départ cela aurait pu être génial. Mais ce n’est pas le cas. Le règlement est fait pour le quad pas pour le inline. Or, ce sont deux disciplines complètement distinctes !

 

Pensez-vous que la discipline du quad et du roller puisse être jugée de la même manière ? Pouvez-vous donner des exemples spécifiques ?

 

Fernand : Que veut dire « de la même manière » ? Nous avons tous de la glisse, des sauts, des pirouettes et de la chorégraphie. En revanche le matériel fait que les éléments techniques n’ont pas le même caractère de difficultés. Les carres, la glisse, la culture ne sont pas les mêmes. Tant qu’on voudra faire courir ces 2 chevaux ensemble, le plus petit ne pourra jamais se développer correctement. Pourtant le potentiel est là.

Le Rink Hockey et le Inline Hockey sont-ils ensembles ? Non, il devrait en être de même pour le patinage artistique en Quad ou Inline.

 

Cathy : L’idéal serait qu’il y ait des juges pour le quad et des juges pour le inline. Mais à mon avis cela leur coûterait trop cher. En tout cas, ils avaient tout pour le faire puisque Fernand les aurait formés. On ne juge pas de la danse sur glace avec des juges d’artistique, on n’arbitre pas du hockey avec des juges artistique...

 

Qu'espérez-vous voir comme évolution pour notre sport en France et à l’international ?

 

Fernand : J’ai lancé des pistes mais je ne peux pas encore en parler.

 

Cathy : J’espère qu’il sera possible de créer une fédération internationale de inline figure skating. (Discipline vraiment distincte du quad).

 

Voulez-vous ajouter quelque chose ?

 

Cathy : J’ai commencé le roller en ligne artistique en 1994 quand j’habitais à Londres. Lorsque je suis rentrée en France en 96, j’ai continué à pratiquer le inline. À l’époque j’avais de simple rollerblade. (Je faisais tous les doubles et les pirouettes sur le talon (roue arrière). J’ai rencontré un dirigeant de club de roller hockey qui m’a présenté Andreï Berezintsev, un ancien patineur de haut niveau de couple artistique sur glace. Nous avons patiné avec nos rollerblade. Dès lors, nous avons commencé à développer le inline en faisant des galas, des shows et démonstrations dans notre catégorie (pair artistique, moi-même étant une ancienne sportive de haut niveau de patinage artistique en couple). Par la suite, comme Andreï entraînait Bryan Joubert et qu’il avait moins de temps, j’ai continué à développer la discipline de mon côté. Andreï me rejoignait dès qu’il pouvait pour les shows. J’avais à l’époque des platines risport 3 roues, cependant j’avais du mal sur les pirouettes car la platine était plate (non incurvée, sans rockering), j’arrivais tout de même à faire les pirouettes assises, debout. C’est en cherchant d’autres platines, que j’ai découvert sur le site de John...les platines Pic Skate ! Et là, c’était la révélation ! Les platines permettent de patiner comme sur la glace ! Un jour, Jean-Pierre Faugère m’a appelée et m’a proposée que nous commencions à organiser des règlements et une compétition. C’était en 2002 il me semble... C’est là que tout a commencé. Nous nous sommes rapprochés de la FFRS et au lieu de nous aider, la fédération nous a mis des bâtons dans les roues ! Nous avons essayé quelques années... sans succès. La FFSG nous a pris sous son aile, nous avons adapté les règlements de l’ISU. La suite, tout le monde la connaît ... Création de la WIFSA, open nationaux, internationaux Grâce au travail de Fernand, nous avons pu collaborer avec la FFRS pendant deux ans... Malheureusement en vain.

 

 

[ENGLISH] ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 


WIFSA Interview : Cathy Galière and Fernand Fedronic : The inline Artistic in 2020 !   

 

(Following the 2015 article)

 

Can you tell us about your status at Wifsa ? What roles do you play ? 

 

Fernand : First of all, I am very flattered by this first interview on the situation of the Inline. I only regret that it only intervenes in my 7 th year of presidency of the World Inline Figure Skating Association (WIFSA). Given my position, I will therefore answer your questions on behalf of WIFSA. 

At the end of the 80’s and my competitive career on ice (France Champion, European Champion and World bronze medalist figures, Vice professional world champion) I ordered my first pair of inline skating. But I did not push the experience very far. This is not the case of Cathy Galière who was the pioneer in this field and who is at the origin among others of our movement. I only joined WIFSA in 2012.

In 2014 I was elected president of WIFSA while continuing my function as international technical judge on ice (since 2005).

 

Cathy : So I'm on the technical committee. There are three of us , we reflect on ISU regulations, we adapt it to inline. Indeed, the WIFSA regulations are practically identical to the ISU regulations for the simple and unique reason, that inline is technically similar to ice skating. 

 

What is the state of the discipline today in 2020 ? 

 

Fernand : Inline skating, including artistic (or free skating), solo and couple dance, synchronized skating and Chorus (Ballet or Group) are only represented by our world association, WIFSA. 

Currently, our disciplines are slightly slackened because of the pandemic of the Corona virus. However, it is wonderful to see with the messages and videos I receive, the great motivation of our skaters. Our last international competition of the season took place in Ireland in February. We hope to resume them before the end of the year…

 

Cathy : It is growing more and more! We had to have 450 skaters at the 10 ° Mondial (Warsaw) against 350 skaters the last year. 

 

Is there a " French federation of artistic inline " ?    

 

Fernand : I regret the fact that there is no specific French federation for artistic inline. Our sport would be much more developed and better defended. There is also no specific international federation for Inline. 

For years, if not decades, the Inline has been stifled. In response, this allowed WIFSA to be created. Cathy Galière and Jean-Pierre Faugère know the story since they both lived it.

Cathy : Unfortunately no, we are attached to the FFRS and the FFSG. 

 

What competitions are available for inline skaters in France ? internationally ? 

 

Fernand : Our competitions, international for the most part and mainly for the moment in Europe, are accessible to anyone, whatever their level, age, gender, nationality, because our sole aim is to practice sports in a fair setting and fair. For this, we have 4 divisions, all age categories and a regulation voted democratically by the players in our disciplines. 

Fairness and comfort for all are essential values ​​for me.

Even our world championship, the World Open is open to everyone.

 

Cathy : The open of France, The open of Paris. All other international opens (Venice, Kiev , Cork etc.…). 

 

How are WIFSA competitions currently judged for inline?

 

Fernand : We assess our competitors in the same way as ice skating. It must be said that the technique, the figures, but also the culture of our two sports are very close. 

 

Cathy : The competitions are judged under the effigy of the ISU regulations . Most of the time it is ISU judges who judge our competitions. 

 

Do you support adult skating (+25 years old) and skaters who want to participate without being in the Elite category?

 

Fernand : Adult skaters, beginners or advanced, are welcome. To each their division!  

 

Is there a diploma to be a specific trainer for inline in France, apart from the artistic BEF (which does not consider the characteristics of inline)?

 

Fernand : There is no specific diploma for Inline. 

 

Do you know how many skaters on average participate in inline competitions in France? internationally? 

 

Fernand : During the French Open in Toulouse we had a hundred registrations and 380 at the last World Open. 

 

What about the collaboration with the FFRS and the World Skate? 

 

Fernand : A collaboration with FIRS / World Skate was in progress in 2016 and 2017 but apparently the dice were loaded and we did not obtain the conditions promised. During this same period, we therefore extended this collaboration with the FFRS. We were not received with great enthusiasm. 

In 2018 World Skate decided to apply the Quad vision to Inline again and we have the impression of being deceived.

The RSMC resumed contact a few months ago but our members voted almost unanimously not to return the cover. Once bitten twice shy, as they say.

 

Cathy : It doesn't exist. Fernand had managed to collaborate with them for three ( two? ) years ... Fernand had done an extraordinary job! Thanks to his skills (international judge and ISU technical specialist), he opened the way for a fairer system than the old judging system. 

 

Is a collaboration with the FFSG still possible ? 

 

Fernand : So far the FFSG has supported us. It is true that many Inline skaters also practice or mainly on ice because the two are complementary. 

 

Cathy : I don't know, we'll have to see that with the new president. 

 

What do you think of the Roll Art regulations ? 

 

Fernand : Inspired by the ice system. The well-used program should allow a little more transparency than their previous mode of judgment. It’s a pity that there was complete blockage when its adaptation to the values of Inline. The computer program is one thing, the human factor is another. 

 

Cathy : I think initially it could have been great. But this is not the case. The rules are made for the quad not for the inline. However, these are two completely separate disciplines! 

 

Do you think that the discipline of quad and inline roller skating can be judged in the same way? Can you give specific examples?

 

Fernand : What does " in the same way " mean ? We all have slides, jumps, spins and choreography. However, the material means that the technical elements do not have the same character of difficulties. The edges, the sliding, the culture is not the same. As long as we want to run these 2 horses together, the smallest can never develop properly. Yet the potential is there.    

Are Rink Hockey and Inline Hockey together? No, it should be the same for figure skating in Quad or Inline. 

 

Cathy : Ideally there would be judges for the quad and judges for the inline. But in my opinion, it would cost them too much. In any case, they had everything to do it since Fernand would have trained them. We don't judge ice dance with artistic judges, we don't judge hockey with artistic judges ... 

 

What do you hope to see as an evolution for our sport in France and abroad?

 

Fernand : I launched some ideas, but I cannot speak about it yet. 

 

Cathy : I hope it will be possible to create an international federation of inline figure skating. (Discipline really distinct from the quad). 

 

Do you want to add something?

 

Cathy : I started inline skating in 1994 when I lived in London. When I returned to France in 1996, I continued to practice inline. At the time I had simple rollerblade. (I did all the doubles and the pirouettes on the heel (rear wheel) . I met a director of a roller hockey club who introduced me to Andreï Berezintsev, a former high-level skater of artistic couple on ice. We skated with our rollerblade. Therefore, we started to develop inline by galas, shows and demonstrations in our category (artistic pair, myself being a former high-level sport in pairs figure skating). Then, as Andreï trained Bryan Joubert and he had less time, I continued to develop the discipline on my side. Andreï joined me as soon as he could for shows. I had 3 wheels risport frame, however I had a hard time on the spins because the plate was flat (not curved, without rockering), I still managed to do the sit and upright spins. It is by looking for other plates, that I discovered on John's site ... the Pic Skate frames! And here that was a revelation! The plates allow you to skate like on ice! One day, Jean-Pierre Faugère called me and suggested that we start organizing rules and a competition. It was in 2002 I believe ... This is where everything has started. We approached the RSMC and instead of helping us, the federation has thrown some sand into the wheels! We have tried for a few years ... without success. The FFSG took us under its wing, we have adapted the ISU regulations. The end, everyone knows it ... Creation of the WIFSA, open national, international, thanks to Fernand's work, we were able to collaborate with the FFRS for two years ... Unfortunately, in vain. 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Les 100 premières années de l'International Skating Union (ISU), (Documentaire)

July 26, 2017

1/1
Please reload

Posts Récents